domingo, 21 de dezembro de 2008

blanc


Je t' ai vue quelque part.
Je ne sais plus dans quelle ville, dans quelle vie.
Ou plutôt tu m' as regardé et j' ai vu ton regard.
Et il ne s' arrête pas. Tu est insistante, persistante.
Pour t' échapper je fuirais vers une autre vie, vers une autre ville.
Car il est bien évident que je t' ai désirée, mais vue de loin.
Ta proximité m' effraye.
Tel un champ de neige, je te veux blanche.
Je veux que tes yeux ne m' abandonnent pas.
Mais je t' imagine toujours comme quelqu'un de lointain.
Dans un quelque part qui est aussi nulle part.
Et ainsi je pourrai t' aimer, de toute
Éternité.
Sur un lit blanc. Intact. Les draps soigneusement pliés
Jusqu' aux étendues des pôles terrestres.


__________________________
Photo Aya and Ned

Source: http://www.louchelab.com/index.html

Texte: voj déc. 2008, porto

3 comentários:

Mella disse...

Nice blog!

mAnaniya, disse...

Votre regard s'est posé sur on blog ... j'ai tenté de vous imaginer puis je suis venue ici, dans un quelque part qui est aussi nulle part, et je me suis sentie chez moi dans votre univers empreint de poésie.
Merci de votre invitation qui m'honore.

Vitor Oliveira Jorge disse...

Merci.Thanks.

mAnaniya, vous habitez un endroit merveilleux, les environs (si je comprends bien) du Mont Saint-Michel. Ça vous inspire. Merci.